Présentation

a. Qui sommes-nous à l’Université de l’Uélé ?

Nous somImage_UniUélémes une institution d’enseignement universitaire de secteur public, mais dont la gestion est confiée à l’Ordre des Prêcheurs. La mise en route de notre plan stratégique doit tenir compte de cette donne. En outre, nous sommes une université, faut-il le rappeler, qui est aujourd’hui considérée comme l’une de grandes institutions d’enseignement universitaire de notre pays. Nous sommes en train de monter en puissance de sorte que nous sommes de plus en plus associés à diverses réflexions et initiatives qui sont aujourd’hui prises en compte au niveau de notre ministère de tutelle. A titre illustratif, l’Université de l’Uélé venait d’être l’invitée d’honneur-surprise de la 41ème session du Conseil d’Administration des Universités de la RD Congo (Kinshasa, 18-19 avril 2013). L’expérience qu’entreprend aujourd’hui l’Uniuélé au niveau de la Vidéoconférence est fortement appréciée aussi bien au niveau du ministère de l’ESURS que du Conseil d’Administration des Universités. Au cours des réunions préparatoires de cette session, notamment pour ce qui est de la détermination des conditions minimum à remplir pour ouvrir un département, une faculté, une filière et la création de nouveaux enseignements, on peut lire ce qui suit : « En ce qui concerne, le deuxième et le troisième cycle, si l’Université ne remplit pas ces conditions, elle doit disposer d’un équipement pour l’enseignement à distance comme à l’Université de l’Uélé. » Il est donc évident que notre Université est appelée à un grand avenir. Ceci est perceptible notamment à travers les contacts avec de nombreuses institutions dispersées à travers le monde.

Dès lors, il est clair l’Uniuélé ne peut plus échapper et devrait même se préparer à être parmi les premières universités de notre pays à s’arrimer au standard international dit LMD (Licence-Master-Doctorat). Ici, il faut noter que notre Université est déjà fort avancée dans ce processus. Au niveau du ministère de tutelle, notre Université remplit déjà un certain nombre de préalables, en l’occurrence, la permanence de plus ou moins 5 professeurs, le recours aux NTIC, etc.

A deux reprises, l’un et l’autre membre de la communauté ont été conviés à prendre part à des ateliers y relatifs. Et tout dernièrement notre Université vient de bénéficier d’un appui financier de l’AUF, projet qui sera piloté par le Secrétaire Général Académique. Bref, la dynamique de notre arrimage au système LMD est déjà enclenchée. Elle est irréversible. Il faut nous préparer à ce bouleversement de notre système éducatif.

b. Où sommes-nous à l’Université de l’Uélé ?

Loin de nous attarder sur ces éloges, nous devrions nous arrêter et procéder à notre auto-évaluation. Certes, il y a eu des avancées. Mais beaucoup reste encore à faire. En effet, sous réserve d’orienter les choses, il nous appartiendra de passer au peigne fin le premier document du Plan stratégique quinquennal 2008-2013.

c. Où allons-nous à l’Université de l’Uélé ?

Nous ne pouvons nous contenter de vivre au quotidien. Au contraire, nous devons poursuivre la vision initiée par les fondateurs de l’Université de l’Uélé, laquelle est poursuivie et mise en route parle Comité de Gestion. Il sera donc question de tenir compte des réalités du moment et de proposer des rêves auxquels nous croyons, des rêves qui sont facilement transformables en réalités. En tout état de cause, cinq principaux objectifs sont à relever :

  1. Vulgariser et sensibiliser sur l’arrimage de notre Université au système LMD ;
  2. Evaluer les différents secteurs (académique, administratif et financier) en dégageant les points forts et les points faibles de chaque secteur ;
  3. Evaluer le Plan Stratégique Quinquennal 2008-2013 ;
  4. Elaborer le Plan Stratégique Quinquennal 2014-2018 ;
  5. Prévoir des espaces d’aggiornamento académique du personnel de notre Université.